Vive la rentrée!

Bruce-Lee

Le temps des vacances peut expliquer bien des choses…La vitesse de croisière qu’ont pris les Gens Pressés par exemple, histoire de se recharger en vitamine A, et d’essayer d’être de bonne humeur, enfin.

Et puis il y a le symptôme classique, cette empathie automnale qui pourrait nous faire perdre le rythme citadin, entre fureur des pots d’échappement, fumeurs au bout du rouleau et souliers piétinés par la foule.

Ainsi, il est temps de passer en revue les

10 résolutions à absolument éviter à la rentrée :

1. Répondre à son ex/Appeler son ex :

Ah cette bonne compagne qu’est votre bonne humeur de fin d’été risque fort de vous pousser à bien des débordements inattendus. Vous resplendissez de coups de soleil et, après un si bel été, aspirez à chasser les vieilles rancoeurs de votre vie, et à renouer avec un monde d’amour et de douceur.

Maintenant, il est temps de rentrer. Ce que veut votre ex, c’est rallumer la flamme. Ce que vous rechercher, c’est entretenir votre bronzage à travers l’hiver. Des différences de points de vue qui entraîneront de drôles de surprises au réveil.

Notre diagnostic : Adopte un chat. On a dit un chat.

2. Céder à l’appel de « VOGUE » :


La cargaison de magazines a été faite ? Vous vous sentez l’âme d’un Tom Ford ou d’une Stella Mc Cartney ? Voilà qui est bien mais évitons les accidents je vous prie, posez moi donc cette veste rose fushia unisexe. C’est que, contaminés comme vous l’êtes par toute cette euphorie incontrôlable, vous aurez tôt fait de ressembler à tous ces modeux, en sueur dans des collections prévues pour les températures polaires du mois de Novembre.

Notre diagnostic : patientez jusqu’au 15 septembre, pour une after Fashion week New-Yorkaise tout en avant-garde et en adaptation climatique. Tous n’auront d’yeux que pour vous, chaussé(e)s des dernières mules compensées de l’été prochain. Tout pour la hype, même l’hypothermie, vous dis-je.

3. Changer de coiffure :


« Je pense que je vais me faire des mèches dorées » « Moi, j’ai opté pour une coupe à la garçonne ». Folie des folies ! Pensez-vous qu’il soit réellement raisonnable de sacrifier votre scalp déjà éreinté par une précédente demie-coloration (Daphné Bürki, sors de ce corps) sur l’autel de l’optimisme automnal ? Que croyez-vous que Karim Benzema pense de sa demie- crête de coq des 80’s? Ewan Mc Gregor de sa toison viking ? Ou les hipsters de leurs moustaches?

Notre diagnostic : Songez à votre libido : vous y étiez presque, ne gâchez pas tout pour une bévue capillaire…

4. S’inscrire sur Meetic :


Rentrée équivaut aussi à la rentrée des couples. Or, n’est pas encouplé qui veut. Comme chacun le constate, les couples parisiens ont succédé aux inséparables vacanciers mexicains. Et ces férus d’art contemporain et de concerts underground auront tôt fait, pour les plus solos d’entre nous, de nous masquer le décor de leurs lèvres réunies.

Pas de quoi cependant céder à la panique et filer sur les sites de rencontres ; contrairement au monsieur de la réclame à moto, ils ne permettent pas de combler le vide laissé devant vous au restaurant. Juste de prendre douloureusement conscience, le jour de la rencontre, du pouvoir des images et d’une solide formation en PhotoShop.

Notre diagnostic : optez pour CélibParis.fr, histoire de consommer locavore.

friend

5. Redécorer son appartement:


Il est certain que ce couvre-lit brodé de Turquie pourrait ranimer votre fauteuil club chiné. Il est clair que ce luminaire offert lors de votre semaine à Naples serait d’un goût tout à fait pointu dans votre salle de bain. Vous songez même à contacter une certaine Valérie D. pour votre chambre.

Chers lecteurs, par égard pour vos convives et amis, pas de transformation digne du souk de Marrakech ou d’un temple indonésien. En décoration, on parle d’ « influences » pas de mutation irréversible.

Notre diagnostic : emménagez sur votre lieu de vacances, histoire d’être raccord, une bonne fois pour toute.

6. Se mettre au sport/Suivre un régime :


En ce moment, êtes-vous pain grillé/beurre demi-sel ou eau tiède citronnée et quartier de pomme granit Smith ? C’est que le déhanché de la victoire d’Amel Bent n’est pas un modèle de conduite : est-ce vraiment le moment de mourir de faim, alors que les écureuils et les ours eux-mêmes font des réserves pour l’hiver ? Avez-vous déjà noté la présence d’un vélo d’appartement ou d’un abonnement à vie au club de gym dans leur tanière ?

Alors, oui, mordre dans ce burger, c’est préserver la survie de l’espèce, la vôtre. Céder à la tendance en arborant des baskets en plein jour est déjà un acte hautement sportif.

Notre diagnostic : hibernez.

7. Fureter sur Facebook :


Vous avez passé l’été à vaquer à votre emploi, vos études, pendant que d’autres flânaient à Porto-Rico, cela est tout à votre honneur. Mais quelle idée alors d’exposer votre bronzage de Paris-Plage à la cruelle lumière du réseau social ? Il est certain que bon nombre de vos « amis » auront posté, à la minute près, clichés et vidéos-chocs, proses amoureuses et like lanscinants pendant que vous vous octroyiez une sereine pause Coca au balcon de votre bureau déserté. Surfer sur FB reviendra à vous nouer autour du cou une belle et lourde corde.

Notre diagnostic : ne serait-ce pas le moment idéal pour partir aux Seychelles en Octobre, armée de votre smartphone et de votre compte Instagram? Surtout, n’épargnez personne.

8. Critiquer les addicts:


La rentrée est la période reine pour toutes les nouvelles addictions. Alors s’ils vous font bien rire, les e-fumeurs, avec leurs narines fulminantes de vapeur, méfiez-vous, cela pourrait bien vous arriver. Le principe vaut aussi pour celles et ceux qui ne sortent qu’avec des mannequins. Etrangement, aucune prévention n’est faite à ce sujet. On s’insurge.

Notre diagnostic : se mettre à la Vodka, histoire de (re)commencer en douceur et puis, ouvrir une agence de modèles, chez vous. C’est bien cela, l’auto-entrepreneuriat, non?

9. S’inscrire à un club de pêche :


La pêche, nouveau loisir hype. Tout comme se balader en Fixie à travers la ville, encombrant chaussées et trottoirs, empêchant les ambulances de sauver des vies et les troupes de cirques de terrifier les enfants. Tuer des poissons et couiner à tous les coins de rue, le nouveau yoga urbain de la rentrée qui tue la mort de ouf ?

Notre diagnostic : jouer à la pétanque en roller avec son chien, mêlant ainsi le ridicule, la protection animale et le divertissement pour tous.

10. Opter pour le nail-art:


Tout est dans l’intitulé et en plus, vous auriez au moins deux saisons de retard.

Notre diagnostic : portez des grillz, c’est beaucoup, beaucoup plus classe.

Haut les cœurs !

Crédit photo @Daigo.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :